Dans le sud de la Haute Egypte, entre Louxor et Assouan
s'élève le temple d'Edfou dédié au dieu Horus.
Sa construction, à l'époque ptolémaïque,
dura de l'an 235 avant JC jusqu'en l'an 57 avant JC.
Il fut bâti suivant le schéma classique du Nouvel Empire.


A l'entrée, les deux pylônes, les plus hauts d'Egypte, sur
lesquels sont gravées des scènes de batailles.



Puis une grande cour entourée de colonnes...
Cette cour est séparée du pronaos par une rangée
de six colonnes qui ont la particularité d'être
insérées dans un mur élevé à mi-hauteur et surmontées
de chapiteaux tous différents les uns des autres.

Statue d'Horus
Naos

C'est dans la cour du temple, appelée "Cour du peuple", que l'on peut
voir l'une des deux statues d'Horus veillant sur le temple..

Après avoir traversé le pronaos, c'est la salle hypostyle
qui compte douze colonnes (comme le pronaos).
A l'intérieur de la salle hypostyle se trouvait une petite
bibliothèque ainsi que la "Maison du Matin" où
les prêtres se purifiaient.
A l'est et à l'ouest s'ouvrait la salle de l'Apparition,
flanquée de la chambre du trésor et d'un laboratoire de parfumerie.

Enfin, tout au nord, on accède au
sanctuaire abritant le Naos de granit gris érigé par le
pharaon Nectanébo Ier (XXXème dynastie)
et la barque sacrée.
Le sanctuaire est ceint d'un couloir déambulatoire
qui donne accès à onze salles consacrées à Hathor,
Khonsou...et autres divinités.


Le temple d'Edfou est d'une grande richesse dans

les gravures qui ornent murs d'enceinte, façades,
salles et couloirs... Elles évoquent, en majeure partie,
l'histoire d'Horus.

Le dieu Horus, fils d'Osiris et d'Isis
Les déesses déposent la double couronne (Pschent) sur la tête du pharaon.


Les plus beaux reliefs représentent la naissance d'Horus
et son allaitement par la déesse Hathor...
Pharaon, en Horus, tuant un hippopotame ou un crocodile
personnifiant Seth, dieu du Mal...
De grands personnages exposant leur richesse...
Et les plus instructives de ces gravures évoquent
la composition d'onguents utilisés lors de cérémonies religieuses.

Chaque année, au mois d'épiphi, durant la saison de la chaleur (shemou),
les prêtres faisaient entrer Hathor, venue de son temple
de Denderah, et Horus dans le temple.





Temple d'Edfou (vue arrière)
tel qu'on peut le voir aujourd'hui.