Pour Mylène de la part d'Erwann

Visite nocturne du temple.....


Edifié par Ramsès II (XIXème dynastie) sur les rivages du Nil
(aujourd'hui Lac Nasser) en Nubie,
le temple d'Abou Simbel est dédié à Amon-Rê..
Il fut construit dans les premières années de règne du souverain (an 24).
Creusé dans la falaise de grès, profond de 64 mètres, le temple impose
sa façade de 33 mètres de hauteur...

Hauts de 20 mètres,
quatre géants de pierre
encadrent l'entrée du temple.
Ils représentent Ramsès II
assis, coiffé du némès, surmonté du pschent, couronne de la
Haute et Basse Egypte.
A ses pieds, la famille royale
figurée par des statues
plus petites : on a identifié les princesses Nebettaoui, Bentanat et Méritamon, la reine Touyi, mère de Ramsès, et Néfertari, épouse royale.
La tête et une partie du corps
de l'un des colosses gisent au sol,
conséquence d'un probable
tremblement de terre.

Dès l'entrée du temple, on accède à la grande salle qui repose sur 8 piliers , hauts de 10 mètres...A ces piliers sont adossées les statues qui
représentent Ramsès II
sous les traits d'Osiris
(piliers osiriaques).
Les uns portent la couronne
de Haute Egypte, les autres
la double couronne (pschent).

Les plafonds de cette salle sont ornés de vautours aux larges ailes
et de textes qui évoquent la légende royale.
De part et d'autre de cette nef, on accède à plusieurs salles
dont la richesse des gravures surprend.

On y retrouve les faits militaires
majeurs de la
vie de Pharaon
(bataille de Kadesh notamment).

En franchissant les 18 mètres de cette salle, on accède à
un vestibule ( 11 m sur 7m50 ), soutenu par 4 grands piliers carrés.
On atteint ensuite le pronaos (chambre transversale) qui précède
l'accès au sanctuaire même du temple..

Le naos, Saint des Saints...

Petite salle de 4 m sur 7m, c'est ici que se dresse l'autel, devant quatre
statues de Rê-Horakhty, Ramsès II divinisé, Amon et Ptah...
La disposition des salles successives, permet au soleil, deux fois par an
(19 février et 21 octobre), de venir éclairer trois des quatre statues,
laissant dans l'ombre le dieu Ptah , gardien des Ténèbres...

Mais,
c'est aussi....le petit spéos.

Construit à 150 mètres du temple de Ramsès II, il est dédié à la
déesse Hathor et à la reine Néfertari.

La façade du temple se compose de six statues de 10 mètres de haut encadrées de contreforts couverts de hiéroglyphes.
Les dimensions plus modestes de ce temple entièrement dédié à la féminité n'ôtent
rien à son charme..

Si beaucoup ont voulu voir dans la construction de ces temples
une oeuvre de propagande royale, il semblerait plus probable que Ramsès II
n'avait pour préoccupation première que de remplir son rôle de Pharaon :
assurer la crue du Nil et nourrir son peuple.
La reine, elle, sous les traits d'Hathor, perpétue
la régénération, le renouveau des crues...

Le petit temple est indissociable du sanctuaire du roi tant
par son message religieux que par son témoignage d'amour...
Car Pharaon dit :" Ramsès II a fait bâtir ce mémorial grandiose, creusé
dans la montagne, pour la première épouse royale, Néfertari, aimée de Mout,
à tout jamais, Néfertari, par amour pour qui le soleil se lève.."

Sur l'une des façades du petit temple, on peut lire
l'inscription suivante attribuée également à Ramsès :
"Jamais pareille chose ne fut faite..."


En marge............

 

Début du XIXème siècle : sous le sable ......
C'est en 1816 que l'aventurier Gianbattista Belzoni délivre Abou Simbel de son écrin de sable....3 semaines de travail seront nécessaires pour pouvoir pénétrer dans le temple à demi enfoui mais magnifiquement conservé. A la lueur des flambeaux, Belzoni tente de recopier les bas reliefs, maladroitement d'ailleurs....il faudra attendre la venue de Jean-François Champollion, 12 ans plus tard, pour avoir une vision précise du temple.

 


Gravure de Linant de Bellefonds

1960 : sous les eaux.......
La construction du grand barrage d'Assouan va créer un lac artificiel et engloutir, entre autres, les 2 temples rupestres d'Abou Simbel...alertée par Christiane Desroches-Noblecourt, l'U.N.E.S.C.O. décide le sauvetage des temples...découpés en 1042 blocs pesant de 7 à 30 tonnes, les 2 temples seront déplacés 45 mètres plus haut, au dessus du niveaux des eaux, et adossés à une falaise artificielle. Ce sauvetage titanesque durera trois ans, nécessitant la présence de 3.000 personnes et s'achevera avec succès le 22 septembre 1968 en respectant en tous points, son orientation originelle..