C'est grace à la pierre de Rosette que Champollion réussit à déchiffrer les hiéroglyphes. Cette pierre comporte trois systèmes d'écriture :

-Un texte grec incomplet

-Un deuxieme texte complet en démotique (populaire) , écriture transformée de la Basse-Epoque.

-Un texte de 14 lignes en hiéroglyphes incomplet

Ce lourd bloc mesure 1m74 de haut sur 72 cm de large. Il est conservé au British Muséum à Londres.

 

On ne sait pas exactement comment Jean-François Champollion découvrit l'existence de la pierre de Rosette puisqu'il n'avait que 9 ans, en 1799, au

moment de sa découverte.

L'hypothèse la plus souvent émise, reste que son frère aîné Jacques-Joseph, transmit à son cadet sa passion pour l'Antiquité égyptienne.

Quand il comprit l'intérêt de la pierre de Rosette, il orienta son jeune frère vers l'étude des langues orientales.

Quoiqu'il en soit, Jean-François Champollion ne travailla que sur des copies et ne vit jamais la vraie pierre de Rosette qui avait bouleversé sa vie.